Type de ressource
Expert

Paul-Armel Salaun

Poste
Référent viticulture bio​
Chapô

Je m’appelle Paul-Armel SALAUN, girondin de par ma mère et breton par mon père. Mon grand-père maternel et mon oncle sont vignerons et j’ai ainsi baigné dans le monde viticole depuis petit. Très attiré par l’agriculture, j’ai fait des études d’ingénieur agronome entre Lille, Mendoza(Argentine), Lyon et Angers pour me spécialiser en agro-écologie.  J’ai effectué différents stages sur la biodiversité fonctionnelle et les jachères fleuries. Après plusieurs expériences sur des domaines viticoles, j’ai été recruté à Agrobio Gironde à temps partiels pour animer un groupe Déphy, animer et organiser des journées techniques et formations au service des viticulteurs girondins. Par la suite j’ai fait intégrer Agrobio Gironde dans des programmes d’expérimentations sur le terrain en lien avec différents partenaires tels l’INRAE, les Chambres d’Agricultures, l’IFV et des GAB. Les thèmes de recherche sont très variés : Couvert végétaux, Lutte contre le mildiou, Phytoextraction, Chauve-souris, Vitipastoralisme. Depuis 2021, j’ai cessé mon activité à temps partiels sur des propriétés Bio et j’ai intégré l’ITAB en tant que mis à disposition.  Au sein de l’institut je suis le référent sur la partie viticulture, et je co-anime avec l’IFV la commission IFV-ITAB qui a pour but de rassembler les acteurs de la filière pour échanger sur les actualités règlementaires, les besoins en recherche, et les problématiques actuelles. 

Visuel
Fichier image
Paul-Armel Salaun
Contenus
Quels sont les enjeux de votre poste dans la R&D bio ? Et/ou pour l’ITAB ?

​En Viticulture l’enjeu technique majeur est de trouver des alternatives efficaces permettant de lutter contre le mildiou avec pas ou peu de cuivre. P 

​A mon sens, un autre enjeu majeur est la gestion sur du long terme de la fertilité des fermes. Pour cela la réintroduction d’animaux d’élevage semble indispensable sur certains territoires. Ces complémentarités culture-élevage relève une transdisciplinarité indispensable que l’on peut retrouver au sein de l’institut puisqu’il regroupe des experts en production animales et végétales.  ​

Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à travailler dans ce domaine ? Quelles qualités faut-il pour travailler dans votre domaine ?

​La recherche de solution fondée sur la nature respectant au mieux l’homme et son environnement pour produire une alimentation saine et de qualité est la raison qui m’a poussé à travailler dans le monde de l’agriculture biologique. ​ 

Tous mes projets
​Projet Vacuum Bug porté par la Chambre d’Agriculture des Bouches du Rhône​
Contact

06 71 84 24 81 

paul-armel.salaun(a)itab.asso.fr 
Bordeaux – France